Imagination, délires, mots et maux …

Nouveau

En passant

Assassine !

L’étrangleuse

Elle me prend au cou,

Elle serre d’un coup,

Je ne m’y attendais pas du tout,

L’angoisse !

Quelle poisse !

Je ferme les yeux, je vais arriver à la chasser,

Je le veux, je le peux,

Tu me fais rigoler…

C’est plein de noeuds !

L’angoisse,

Quelle poisse !

C’est la copine de l’attente,

Elles sont là, latentes,

Ya des jours, quelle épouvante !

Ya des nuits, éprouvantes …

L’angoisse,

Quelle poisse !

Kya – Fr@ne

Publicités
En passant

Rosebelle

 
 
D’une amie de racines vosgiennes,
Qui ne croit pas (encore) en ses qualités de scribienne …
 
 
 
 -.-.-.-.-

Dans cet exercice, ça y est je me lance
Je ne sais pas où je vais, alors si tu penses
Que d’écrire en vers, il ne faut pas que je m’avance
N’hésite pas à me le dire, si je dérange…

Je ne sais pas faire de la poésie
Je sais juste développer l’empathie,
D’habitude, je m’expose plutôt en tracasseries,
Mais pour écrire en vers, c’est la pénurie…

De toutes nos histoires et nos maux
Je ne sais pas faire rimer les mots
Pour accorder les pensées, j’ai peur d’en dire trop
De vous enflammer, à crier si haut…

Nous sommes tous différents
Et nous écrivons sans faire semblant,
Si les jours s’écoulent sans dérangement
Nous faisons l’effort d’écrire séparément…

Parfois nous ne sommes pas d’accord
Mais avec l’amitié, c’est bien plus fort
Donc aujourd’hui ici je déclame mes torts
Pour que vous n’ayez pas à me tordre le mord…

Nous voici ici dans un nouvel espace,
C’est en partage pour mélanger nos phrases
Si notre espoir de vous voir, Samothrace
Ne vous plaisait pas, nous irions voir les Thraces
 

Ben moi je dis BRAVO
Reviens partager tes mots, 
C’est digne d’une Ola, faite très haut,
Merci de me faire ce cadeau !
Il est très beau …
J’aime ces partages, c’est chaud !

Ky@ ~FR@NE

En passant

Doucement …

 

 

Doucement …

Bienvenue à vous qui ferez une pause,

J’écris mes envies, mes désirs, mes peurs, bref, mes choses,

Ce ne sont pas des vers, peut être une simple prose,

Mais dans chaque texte, cherchez quelque chose,

Prenez ce que vous trouverez, allez, on ose !

Si parfois vous ne comprenez pas,

Ne m’en voulez pas,

Je chemine dans mes idées, de ci de là …

Un besoin d’expression,

En baissant ou levant le menton,

Quelque morale inventée,

Quelque idée,

Quelque envolée…

Je diffuserai …

Je partagerai,

Alors à tout le monde, bonne journée …

Fr@ne

En passant

Eté, millésime 2017 …

Bien entamé !

Déjà deux canicules depuis Juin …

Courtes, mais très puissantes …

Nous voici fin Juillet et 20 degrés ! …

Pauvres et ridicules, je trouve que l’on est !

Mais Aout arrive, que nous réserve t-il ?

Je vois en face la piscine du voisin, il l’a découverte deux jours …

Beaucoup d’argent et d’eau gâchés …

Dans le département, en haut et milieu de France : on ne doit plus arroser …

Alors qu’il tombe quelques minimes gouttes qui nous empêchent de tondre …

Parfois, là haut, ça gronde …

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas …

Ce serait monotone !

Mais on va y arriver : en automne ! …

Fr@ne

En passant

double infini …

Jolies lucioles,

Dans la nuit déposées,

Un chemin vous tracez,

Je vous suit,

En curieuse que je suis,

Même au delà de minuit…

La vie la nuit,

Est si belle aussi,

C’est le blog de Joseph et Marie…

L’étoile du Berger,

GPS de l’étranger,

Perdu dans nos contrées…

La Grande Ourse,,

Et les autres ne font pas la course,

Chacune est à sa place,

C’est la grande toile de nos espaces…

Pour une fois Mr Live,

N’a pas droit de cuissage,

L’infini est sage,

Pas du tout de passage…

J’habite le double infini,

Et je m’en réjouï…

Je suis dans le 88…

Infiniment petite,

Miette ou Plume d’Ange,

La Gamine mange son orange …

A l’infini…

Je resterais bien ainsi …

Midi ou minuit …

Kya ~FR@NE

En passant

Rediffusion !

Décolle moi ce caramel,
Qui a durci autour de la rose,
Tombée dans la marmite de Gargamel,
Elle l’a prise pour un vase, c’est formel,
Pourquoi sublime fleur de proses,
Es tu tombée ainsi dans un piège dont je n’ose,
Imaginer les conséquences … c’est mortel !
Redeviens comme avant, si belle…

Mais après tout, pourquoi casser ton armure ?
Protégée à jamais de tous mauvais augures,
Reste ainsi, belle…
Rose caramel…

Kya ~Frane ~ Plume d’Ange

Comme à la TV l’été : rediffusion … lol

En passant

P’tit père !

« Un coeur de père est le chef d’oeuvre de la nature »

(abbé Antoine Prévost)

-=-=-=-

« Un coeur de Gamine n’oublie jamais ses ancêtres »

Kya ~Fr@ne

Je te souhaite une bonne fête, papa,

Je t’ai acheté des roseaux pour tes clarinettes,

Parait que là haut, ils ont fermé le magasin…

Embrasse Papy Viktor pour moi …

Te quise, te quiero y te querré,

me te dirijo papá, llega la fecha del 18 de junio a grandes no las campanas de la Basílica que lleva tu nombre, Mauricio, hasta suenan de momento..

Un aguacero refresca el calor enorme que actuaba con rigor cinco minutos gustado temprano…

Gracias Papá, sabes que no sostengo(soporto) más tener calor demasiado.

Te quise, te quiero y te querré…

18 Juin 1983

Kya ~Frane ~Plume d’Ange

-=-=-=-=-

Je t’ai aimé, je t’aime et je t’aimerai,

La date fatidique approche à grands pas… 18 Juin…

Je sais que tu n’as pas choisi le jour… pour t’envoler,

Mais pour un ancien PG …

Comme dans ton théatre, tu n’as pas raté ta sortie …

Les cloches de la Basilique qui porte ton prénom, Maurice, sonnent à l’instant où j’écris…
Une averse rafraîchit l’énorme chaleur qui nous accablait cinq minutes plus tôt…
Merci Papa, tu sais que je ne supporte plus les hautes températures…

Je t’ai aimé, je t’aime et je t’aimerai…

Souvenir d’Allemagne…

N° 30173 STALAG PA – 33163F

Tu t’appelais comme ça .

Fr@ne

En passant

Liberté chérie ;;;

 

D’aucuns se cognent contre les murs,

D’autres emprisonnés sont si épris de liberté,

Mais se cogner contre le vide,

Etre en liberté conditionnelle,

Comment trouver un parallèle ?

Ce ne sont pas des extrèmes,

Si dans les deux cas on pouvait échanger

Nos pensées et nos ressentis,

On pourrait s’apercevoir

Que l’esclavage n’a jamais été aboli…

Combien de lois imprimées sur pages,

Donnent des illusions,

Mais il s’avère à l’usage…

Qu’il faudrait en parler à Napoléon !

Il est urgent !

De mobiliser des gens…

Je ne parle pas politique !

Je parle de ce que j’ai souvent ressenti,

Pressenti,

Et d’avance, je dis MERCI…

Chaque loi devrait être rédigée entre autre, par :

– quelqu’un qui a vécu ce dont elle parle,

– quelqu’un qui imagine ce dont elle parle,

– quelqu’un qui est en train de vivre ce dont elle parle…

Et si Salomon pouvait être présent…

Kya – Fr@ne

En passant

Les ponts et moi ….

 

Egoïstement,

Si je pensais (encore) un peu à moi ?

Oui, j’y pense beaucoup déjà…

Mais au risque d’être suffisante,

Je vais reposer mes questions béantes :

Et…je tout fait,

Comme ce devait être fait?

Et…je failli ?

Et…je suffisamment mis le prix ?

Ma sueur a t-elle suffisamment coulé ?

Pour tout ce que j’ai raté ?

Sans cesse se remettre en question,

Je me repose la question…

Et…je suffisamment aimé ?

Et…je suffisamment donné ?

Et…je suffisamment aidé ?

Et…je suffisamment soigné ?

Et… je vais m’arrêter…

Questions inutiles, puisque tout est passé…

Je dois continuer…

Et … regarder des deux côtés…

Avant de traverser…

Les moments de la vie …

 

Kya ~Fr@NE

En passant

Rose caramel

Décolle moi ce caramel,

Qui a durci autour de la rose,

Tombée dans la marmite de Gargamel,

Elle l’a prise pour un vase, c’est formel,

Pourquoi sublime fleur de proses,

Es tu tombée ainsi dans un piège dont je n’ose,

Imaginer les conséquences … c’est mortel !

Redeviens comme avant, si belle…

Mais après tout, pourquoi casser ton armure ?

Protégée à jamais de tous mauvais augures,

Reste ainsi, belle…

Rose caramel…

Fr@ne